Le Domaine de Hottemme

Le site complet sur Hottemme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot-clé - Durbuy

Fil des billets

lundi 23 septembre 2013

Albums des bioramas

Pour ceux et celles qui ne peuvent se déplacer au Centre d'Accueil et d'Expositions de Hottemme, j'ai conçu ces albums qui reprennent les bioramas présentés.

Ces albums peuvent être imprimés sous forme de livret recto-verso. Ouvrir l'album, puis en fonction de l'imprimante, choisir impression Livret recto-verso

Présentation des bioramas
Les bioramas
Descriptif des bioramas
Descriptif des bioramas
Descriptif des animaux (1 et 2)
album des animaux 1
Album des animaux 2

Les jeux des bioramas

Jeu 1ere et 2eme années primaires
A venir
Jeu 3eme et 4eme années primaires
jeu3_4.pdf
Réponses à l'usage des enseignants
jeu3_4reponses.pdf
Jeu 5eme et 6eme années primaires
jeu5_6.pdf
Réponses dans le descriptif des bioramas

lundi 26 août 2013

Les papillons de Hottemme

Une fois encore, Guy PLOMTEUX nous livre quelques très jolies photos de papillons. Merci à Jean DELACRE pour l'identification de certains d'entre eux.

Demi-deuilLa Faucille
demi_deuil072013.jpg la_faucille072013.jpg
NacréNacré
Nacré07201301.jpgNacré07201302.jpg
La sylvaineZygène
la_sylvaine072013.jpgZygène072013.jpg

dimanche 21 avril 2013

Promenade vélo du Pays de Famenne

Le Pays de Famenne a créé plusieurs circuits pour vélo, un de ceux-ci (le circuit des Mégalithes) passe devant le Domaine de Hottemme (point-noeud 64)

lundi 18 février 2013

Wallonie Week-ends bienvenue

Le domaine de Hottemme participera à "Wallonie Week-ends bienvenue" qui aura lieu les samedi 16 et dimanche 17 mars 2013.

Dans ce cadre, le Centre d'Accueil et d'Expositions accueillera, de 10 à 17 heures, différents artisans de la région.

Pour de plus amples informations, consulter le site de Wallonie Bienvenue

dimanche 16 décembre 2012

Truites

La collection de poissons d'Eugène THIERNESSE n'est pas accessible au public. Il s'agit de moulages à la technique particulièrement délicate.

Regardons de plus près les truites de sa collection. Clic sur photos pour les agrandir

La truite de nos rivières, c'est la truite fario. Lire aussi ICI

Truites, collection privée d'Eugène THIERNESSE
truite_fario01w.jpg truite_fario02w.jpg truite_de_mer01w.jpg

Les 2 truites fario mesurent 55 cm, tandis que "la truite de mer" mesure 60cm. La troisième photo représente une truite de mer qui est en fait une truite fario qui a migré en mer. Source

La truite fario adapte sa couleur à son habitat, plus ou moins foncé. 

Et puis il y a la concurrente directe de la truite fario, la truite arc-en-ciel originaire d'Amérique du Nord et qui fréquente les mêmes eaux salmonicoles. Source

truite_arc_en_ciel01w.jpg truite_arc_en_ciel.jpg truite_arc_en_ciel03w.jpg

Les truites arc-en-ciel représentées mesurent 70 cm.

Mais avant d'en arriver à ces proportions, il y a d'abord une truitelle, ici de truite fario.

truitelle_fario01w.jpg

dimanche 9 décembre 2012

Moules d'eau douce

Dans sa collection privée, non accessible au public, Eugène THIERNESSE compte quelques beaux spécimens de moules d'eau douce.

Les moules d'eau douce font partie de la famille des Unionidae.


moules_eau_douce01w.jpg

Cette colonie de palourdes asiatiques a une petite histoire. Si elle a pu être récupérée par E.THIERNESSE c'est grâce à l'assèchement momentané d'un bras de la Meuse, ce qui lui a permis d'aller les chercher "à pieds". En temps normal, seuls les plongeurs y ont accès.

Celles qui vont suivre sont surtout des Anodonta grandis ou anodontes, mollusque bivalve qui peut atteindre des tailles de 20 - 25 cm.

Elles ne sont pas comestibles, mais jouent un rôle de filtration de l'eau des lacs, des rivières. Elles représentent un signe de bonne santé de l'eau car elles ne supportent pas la pollution, surtout celle aux métaux lourds.

Allez, pour le plaisir des yeux quelques très beaux exemplaires (un clic sur photo pour l'agrandir) :  

Moules, collection privée d'Eugène THIERNESSE
moules_eau_douce02w.jpg moules_eau_douce03w.jpg moules_eau_douce04w.jpg

moules_eau_douce05w.jpg moules_eau_douce06w.jpg moules_eau_douce07w.jpg

C'est le moment de parler du mode de reproduction très spécifique de ces moules .

Ces moules possèdent des hémi-branchies dans lesquelles sont hébergées des milliers de larves. Lorsque celles-ci sont expulsées, les "Glochidies, elles se fixent aux branchies d'un poisson, grâce à un crochet, pour profiter des particules nutritives qui passent par cet organe respiratoire du poisson. On comprend que trop de larves dans les branchies peuvent tuer l'hôte. Le Glochidie crée un kyste dans lequel il poursuit son développement, jusqu'à ce qu'il se libère.

Les rats musqués, les loutres, hérons, carpes..apprécient la dégustation de ces moules.

On a bien compris que les moules d'eau douce ont besoin de poissons pour se reproduire. Mais il existe un petit poisson qui a bien compris le système et son intérêt.

Il s'agit de la Bouvière.   

bouviere01w.jpg

La bouvière femelle utilise son ovipositeur pour injecter ses oeufs dans les branchies de l'anodonte, lesquels seront ensuite expulsés avec les glochidies de la moule.

Cette association naturelle entre 2 espèces est appelée du commensalisme

samedi 1 décembre 2012

Photos automnales

Le plan du parc c'est bien, quelques photos des habitués c'est bien aussi.

Hottemme_arbre11w.png

bouquet_arbres01w.jpg

hottemme_feuille_automne01w.png

Fusain

hottemme_fusain_01w.png

hottemme_fusain_dan01w.png

hottemme_graminees_automne01w.png

hottemme_parc_champs_automne01w.png

Hottemme_toile_givre01w.png

Arilles d'if

hottemme_arilles_if_01w.png

Verger

Hottemme_verger_automne2012w.png

mardi 13 novembre 2012

La gloriette

René COLIGNON aimait recevoir ses invités avec une exquise urbanité, et rien n'était trop beau pour ce faire.

Témoin, la gloriette qu'il fait construire et qui à l'époque offre encore une vue sur la vallée. L'électricité y est installée pour créer un jeu de lumière, notamment une guirlande lumineuse composée d'ampoules rouges qui invite ses invités à la féérie.

Car il fait réaliser au plafond de la gloriette, une reproduction du tableau de François Boucher : Diane sortant du bain  . Mais il fait également peindre des tableaux sur les pans de murs entre les fenêtres. Ces oeuvres sont dues au talent du peintre ALEXANDRE de Marche.

La gloriette au début :

gloriette_debut01w.png

Et actuellement

gloriette01w.png

La reproduction de Diane sortant du bain :

gloriette_plafond01w.png

Les côtés du plafond sont également peints, en voici un montage :

gloriette_cotes_plafond01w.png

Et enfin les bandeaux latéraux, qui en montage, donnent la sensation d'estampes japonaises :

gloriette_bandeau01w.png

gloriette_bandeau02w.png
Il est difficile de préciser si pour ces fresques, le peintre a travaillé d'après sa propre inspiration ou s'est inspiré d'oeuvres existantes.

mardi 6 novembre 2012

Galle du chêne et gélinotte des bois

Le biorama N° 12 nous montre une gélinotte des bois perchée sur un chêne. Voir ICI également

hottemme_gelinotte_des_boisw.png

Et juste à côté de la gélinotte, sur une branche, quelques galles du chêne.

galle_chene02w.png

La galle du chêne est due, comme le bédégar à un petit insecte, le cynips mais dans ce cas, le cynips quercusfolii. Le principe est le même que pour le bédégar, la piqure de l'insecte dans une branche provoque des tumeurs (les galles) dues à la réaction de la plante à la présence du parasite.

La galle du chêne, riche en tanins, a été utilisée pour tanner le cuir mais également pour fabriquer de l'encre noire quand elle est mélangée à du sulfate de fer.

Une recette pour les amateurs d'encre "spéciale" trouvée ICI:

  • Quelques noix de galles de chêne (20gr)
  • Du vitriol vert (sulfate de fer) ou bleu (15 gr) vitriol bleu = Sulfate de cuivre
  • De la gomme arabique en poudre très fine (10/20 gr)

Lorsque la galle est percée d'un petit trou, cela signifie que les œufs ont donné naissance à des insectes adultes ayant déjà quitté leur « nid ». (Source Wikipedia)

Et dans ce cas, Eugène THIERNESSE me souffle que la gélinotte, consommatrice de galles, ne la consomme plus.

jeudi 1 novembre 2012

Pelotes de réjection

De nombreux oiseaux sont capables de produire des pelotes de réjection.

Les oiseaux, en effet, possèdent 2 estomacs : l'estomac glandulaire et l'estomac musculaire ou gésier.

Dans le gésier s'accumulent toutes les parties des proies ou des aliments que l'oiseau ne peut digérer : poils, plumes, os, fragments de coquille, cailloux.

Quand la masse de résidus compactés atteint une certaine taille, elle est crachée en étant moulée par l'oesophage et enduite de mucus. La forme de ces pelotes de réjection, ainsi que leur contenu et l'endroit où elles sont trouvées sont autant d'éléments,  non seulement d'identification d'une espèce, mais qui donnent également une idée du régime alimentaire de l'oiseau.

Voici donc quelques pelotes de réjection que l'on trouve dans les bioramas.

Rapaces nocturnes :

Pelotes de réjection de chouette effraie

pelotes_chouette_effraie02.png

Pelotes de réjection de chouette hulotte

pelotes_chouette_hulotte.pngPelotes de réjection de Grand duc

hottemmebio11_hibou_grand_ducw.png

Pelote de réjection d'un hérisson dans laquelle on retrouve les piquants

pelote_grand-duc_herissonw.png

Pelote de réjection de lapin. On peut y voir les incisives (dans celle du haut) et les os (dans celle du bas)

pelote_grand-duc_lapinw.png

Pelote de réjection de pie. Dans celle de droite, on peut voir la calotte crânienne de la pie

pelote_grand-duc_piew.png

Rapaces diurnes

Il s'agit ici de la carcasse d'un pigeon ramier tué par un autour. On peut voir les coups de bec de l'autour dans le bréchet

carcasse_ramier_autour.png

Pelotes de réjection d'un faucon pèlerin

pelotes_faucon_pelerin.png

Et en prime, quelque chose d'assez exceptionnel. Il s'agit en effet d'une série de bagues de pigeons voyageurs de l'armée. Ces bagues ont été trouvées dans un nid de faucons pèlerins à la Roche aux faucons de Esneux. On peut même voir le cylindre qui était attaché à la patte du pigeon. Il contient toujours son message.

bagues_faucon_pelerinw.png

Corvidés

Pelotes de réjection de corneille noire. On peut y voir des noyaux de cerises

pelotes_corneille_noire.png

mardi 23 octobre 2012

Un églantier bizarre

Ce qu'il y a de fascinant avec les bioramas créés par Eugène THIERNESSE, c'est la foultitude d'informations qu'ils recèlent.

Et un observateur attentif peut ainsi découvrir des curiosités, des éléments de la biodiversité que l'interdiction de quitter les sentiers et chemins forestiers ne lui permettrait plus de voir.

En voici un exemple.

Dans le biorama 18, on peut voir dans le décor une branche d'églantier derrière le chat sylvestre.

hottemme_eglantierw.png

On aperçoit bien les fruits de l'églantier, les cynorrhodons.

Mais un oeil attentif remarque un "truc" bizarre sur le sommet de la branche.

Le voici en gros plan

hottemme_bedegar01.png

Qu'est-ce ?

Les anciens s'en souviennent sans doute car il s'agit d'une galle spécifique appelée bédégar (ou "barbe de St.Pierre") et jadis utilisée pour lutter contre les troubles digestifs et urinaires.

Cette galle chevelue est le résultat d'une attaque de l'arbuste par un insecte minuscule, le Cynips du rosier.

Le développement des larves dans la branche provoque par réaction le bédégar.

lundi 28 mai 2012

Mai 2012

De quelques fleurs.

Tapis de Bugles rampantes. La Bugle rampante (Ajuga reptans) est une plante vivace de la famille des Lamiacées qui pousse dans les endroits frais. C'est une plante rhizomateuse persistante qui produit des stolons. (Wikipedia)

hottemme_bugle_rampante051201.png

Colchiques d'automne au petit matin. Au printemps, ce sont les feuilles lancéolées, larges qui apparaissent entourant le fruit, une grosse capsule ovoïde formée d'abord sous terre. (Wikipedia)

hottemme_colchique_fruit05121.png

La hêtraie.

hottemme_hetraie101.png

Un tapis de trèfles

hottemme_trefles01.png

Lilas

hottemme_lilas0512101.png

Tapis de marguerites

hottemm_marguerites05121.png

hottemme_marguerites05122.png

Tapis de primevères et colchiques.

hottemme_primeveres0512p1.png

Violetteshottemme_violette0512p1.png

Libellules en mai

Nous étions le 25 mai 2012, et les libellules profitaient de la nouvelle chaleur pour s'envoler.

Exuvie d'une libellule ANAX Imperator. L’exuvie est l'enveloppe  que le corps de l'animal a quitté lors de la mue.

hottemme_libellule0512201.png

Libellule ANAX Imperator

hottemme_libellule0512101.png

Libellule Depressa (DEPRIMEE)

hottemme_libellule0512301.png

Libellule Depressa et Exuvie

hottemme_libellule0512401.png

Libellule ANAX Imperator

hottemme_libellule0512501.png

Un merci tout particulier à M. et Mme De Boeuf de la régionale Natagora Ourthe -Amblève pour l'identification des libellules.

samedi 19 mai 2012

Promenade du LIFE Hélianthème et du LIFE Papillons

A l'occasion du 20ème anniversaire du programme LIFE, les équipes du LIFE Hélianthème et du LIFE Papillons organisent 2 balades guidées à la découverte de quelques-unes de leurs réalisations.

Le rendez-vous est fixé le samedi 26 mai à 10h au domaine de Hottemme devant le Centre d'Accueil et d'Expositions.

lifepromenade.jpg

vendredi 11 mai 2012

Le domaine, plans et vues du ciel

Posons le domaine sur son territoire. Les coordonnées GPS en degrés, décimales

hottemmegps.PNG

Le domaine s'étend sur 150 hectares. Il est traversé par la ligne haute tension Bomal - Marcouray

hottemmemaps.png

En zone Natura 2000 depuis 2002, traversé par la Calestienne. Voir ICI

hottemmenatura2000.png

En 1997, Christian Bavastro a réalisé de nombreuses photos du domaine, y compris des photos aériennes. Sur celle-ci, on voit le Centre d'Accueil et d'Expositions avant la construction de l'extension et du parking.

hottemmevueciel02.png

Vue aérienne de l'entrée du parc, située sur la route Barvaux - Heyd.

hottemmevueciel03.png

Valid XHTML 1.0 Strict