Fallait s'y attendre, en parlant de plagiat, je me rends compte que pour éviter à tout prix de remplir ses obligations légales (mention des sources), l'auteur (Mme Renard ??) en arrive à écrire des fantaisies que je dois à nouveau corriger.

Non, René Colignon n'a jamais fait bâtir un chalet mais une cabane en bois (qui sert actuellement aux jardiniers du Domaine) qui lui servait lorsqu'il venait inspecter les travaux.

Exemple de copie :

"On distingue alors une statue en bronze de 2m20, représentant un sonneur de trompe, oeuvre du sculpteur Giovanni Nicolini"

et sur le site du CGT :

Un sonneur de trompe, statue en bronze réalisée par Giovanni Nicolini, est installé à l’entrée du

parc

Non le domaine n'est pas délaissé par ses héritiers mais par son unique héritière, sa nièce.

Non Daniel de Duve n'avait pas pour intention de construire des chalets sur le domaine mais dans son autre propriété des Hazalles. Hottemme étant la caution verte et d'ailleurs son neveu occupait la résidence.

Jusqu'à mon travail tout le monde parlait de ferme à propos de la conciergerie. J'ai pu démontrer qu'il ne pouvait s'agir d'une ferme vu le style architectural mais bien de la conciergerie du domaine occupée par une partie de la famille Caillet.

Sur mon site antérieur à celui du CGT:

Une gloriette attend le promeneur, richement décorée de fresques et d'une reproduction au plafond d'une oeuvre de François BOUCHER (Diane aux Bains), par l'artiste-peintre Bernard Alexandre Alexandre (01/06/1870 - 1960 ?) de Marche en Famenne.

et sur le site du CGT

Une gloriette y est construite, René Colignon demande à l'artiste-peintre Bernard Alexandre de la décorer de fresques. Le plafond représente « Diane aux Bains » une reproduction de François Boucher.

Je me trompe ou ce sont les mêmes mots placés dans un ordre différent.

Mais d'où alors l'auteur tire-t-il ses informations identiques aux miennes antérieures ??